« Weekend bidochon pour crumble acidulé ("Cheesy weekend for a sweet and sour crumble" dans le texte) | Main | On ne résiste pas à l'appel du burger (mais attention Anaïk, ça va raquer vers l'Outre-Atlantique) »

La couronne aux canneberges, aux noix de pécan et sirop d'érable de la reine des lunatiques

Fermer la boutique ou reprendre le taureau par les couilles cornes voilà bien la question bloggesque qui m'anime depuis quelques temps. Après avoir tergiversé, cogité, maugréé, décidé que non, puis que oui, puis que non finalement,je finis par choisir mon camp : p'têt' ben qu'oui p'têt ben qu'non. J'ai vécu quelques mois pile poil entre Rouen et Caen avant de m'expatrier outre-Atlantique donc je peux me la jouer un brin normande de temps en temps. Si je veux. Et là je veux. Enfin je crois. Enfin... (bip) de (bip) de (bip) de blog à la (bip) !!
Oui c'est vrai quoi, c'est quand même marrant de venir faire l'andouille sur la feuille de chou de temps en temps, ça me défoule, ça me détend, ça m'amuse. Et puis je reçois plein de chouettes messages de gens qui viennent me piquer des recettes, les appliquer à la lettre, les transformer complètement, ou même parfois de gens qui ne possèdent aucun autre gadget culinaire qu'un micro-onde, ne bouffent que des boîtes et du surgelé mais qui sont tombés par hasard sur mes âneries et les lisent en rigolant sans même jeter un oeil à la recette derrière. Tout ça c'est bonheur, c'est doux et chaud comme une gaufre au sucre sur la foire du 1er mai. C'est le p'têt ben qu'oui sur ma balance Roberval en gros.
Mais il y aussi les trucs qui agacent... Le temps que ça prend de rédiger mes conneries (forcément au détriment d'autres choses), le rididule de l'appareil photo en permanence dans la poche du tablier, le pathétique du “putain pioche pas dans le plat j'ai pas encore pris ma photo! Oui ben je sais que ça refroidit, c'est bon tu le passeras au micro-onde si c'est pas assez chaud !”. Et puis il y aussi la saturation dont parle très bien Stéphane (Blog-appétit et ses milliards de recettes pas forcément super excitantes et de billets pas toujours super créatifs), le narcissisme dont il faut être capable pour publier régulièrement (et penser à son référencement par exemple), le fameux “mais pourquoi je fais ça?” ou encore pire les récurrents “ok je suis une rigolote à côté de certain(e)s autres qui ont 9 cercles à pâtisser, des poches à douilles de 13 tailles et 98 épices dans leurs placards, j'ai rien à faire ici” ou bien “font chiers ces blogs chiants avec leur 73ème recette de pâte à crêpes et leurs billets sans joie, je veux rien avoir à faire ici”. L'autre plateau de ma balance...
Et puis bon finalement j'ai choisi ma patrie. Celle de Jean-Jacques. Celle dont l'hymne national dit “je me fous de tout, de ces chaines qui pendent à mon cou”. Oui cette fois c'est décidé : “je marche seule” !!! Je vais continuer à faire mon blog pour moi, pour ceux qui veulent, je publie quand je veux, je suis ravie de n'être qu'une rigolote et je m'en fous de n'avoir qu'un cercle à pâtisser dont je ne me suis servie qu'une fois, une seule poche à douile et même pas de fève Tonka ni de feuille de Cumbava, je suis juste comme Cindy une “girl who wants to have fun” et je vois pas pourquoi ça changerait. Bienvenue à tous ceux qui veulent passer sourire, ceux qui veulent passer prendre une recette, passer juste par hasard, pas passer du tout.
Je pourrais continuer ce grand moment d'égocentrisme narcissique mais on gardera le reste pour une prochaine fois, puisque maintenant c'est sûr il y aura une prochaine fois. Là je vous en dirai un peu plus sur l'année de folie qui vient de s'écouler et tous les trucs de ouf qui vont arriver durant celle qui arrive, mais en attendant plus de bla bla, il est temps de passer à un peu de miam miam avec une super brioche canadianisée. Autour de la table du goûter tout le monde était délicieusement surpris : les français par le détournement de leur brioche traditionnelle, les canadiens par l'inhabituelle utilisation de leurs ingrédients fétiches. Après avoir déneigé l'allée devant la maison pendant 2 heures, bon sang que ça fait du bien !

Couronne briochée aux canneberges, noix de pécan et sirop d'érable
(à la MAP)

4 oeufs
un peu de lait si nécessaire
65 ml de sirop d'érable
1 cuillère à soupe d'extrait de vanille
1 cuillère à café de sel
120 g de beurre à température ambiante
350 g de farine à pain
2 cuillères à café de levure déshydratée
50 g de cannerberges séchées
50 g de noix de pécan + quelques cerneaux pour décorer
sucre perlé, pour décorer

Casser les oeufs dans un verre doseur. Compléter avec du lait jusqu'à atteindre 230 ml..
Verser tous les ingrédients dans l'ordre indiqué par le fabricant de votre MAP et lancer le programme “pâte seule”. Quand ça bipe et que vous voulez taper sur la machine avec une bate de base ball, mettre les cannerberges et les noix de pécan.
Quand le programme pâte est terminé (la pâte aura levée une première fois), façonner la pâte en forme de couronne en laissant un large trou de plus de 15 cm de diamètre au milieu : ça va gonfler!
Laisser lever 2 bonnes heures avant de décorer de cerneaux de noix de pécan et de sucre perlé (merci encore Nico!). Enfourner 20 minutes dans un four préchauffé à 170°C / 375°F.


Comments

je me fiche royalement que tu n'aies qu'un seul cercle à pâtisserie, moi ici j'aime par-dessus tout la rigolote. Je vais même dire mieux: je n'ai plus le temps de lire les billets longs comme ma main, les histoires à rallonge mais ici, je lis tout et je savoure chaque mot!! Bon, ptet bien aussi parce que tu publies peu.. ou p'tet bien qu'non??

Oh quelle bonne décision, tu es un peu une gauffre sucrée pour moi, je pioche ici du réconfort en attendant de trouver le temps de tester cette couronne qui me tente cruellement!

Tu es dans ma bloglines pour ne jamais rater ces rares mais oh combien délicieux billets...alors fais comme tu veux mais ne disparais surtout pas !

Quel plaisir de te lire de nouveau, toujours avec ce ton j'adore, j'espère ne pas te vexer en disant que tu me fais bien rire et que t'as l'air d'être une grande gueule!
Egoïstement j'aimerais bien que tu publies plus souvent, c'est bon pour les zygomatiques!

pourquoi se prendre le choux;
y'en a qui font des blogs pour suivre la mode (très marrant); y en a qui le font pour partager un bout de vie, y'en a qui savent plus pourquoi, y'en a qui se laisse dévorer par ça, c'est bien de n'être aucun d'eux, de ne pas oublier le pourquoi du comment: se faire plaisir, sans oublier qu'il y a une vie aprés le blog, moi ça me va si tu publi une fois par décénie une aussi belle recette que je suis sûre qu'elle va me honter jusqu'au jour ou je la ferais, c'est normal y a tout ce que j'adore dedans, bon courage et bonne continuation;

A-t-on le droit de venir pour les âneries ET pour les recettes ?

Bon, finalement, je crois que je ne vais pas poster ma recette de pâte à crèpes, alors.

Mais on s'en fout des autres!!! On s'en fout que tu ne sois pas "à la mode"! On s'en fout que tu n'aies ni siphon, ni fève Tonka, ni une crêpière aérodynamique (oui, je sais je raconte n'importe quoi), mais NOUS on t'aime!!! Et c'est ça qui compte!!! On vient pour te lire! Pour profiter de ta bonne humeur (qui franchement m'a manquée grave!!!! oui, je me la joue language d'jeun!!).
Heureusement que tu sois revenue, nous aurions ratée une superbe recette!!!

Je suis ravie de te relire. Je passais souvent, sans oser laisser des commentaires. Maintenant, j'ai aussi créé mon blog et c'est rigolo, je m'autorise à laisser des commentaires... Allez comprendre ! Le principal est de garder le plaisir de venir, lorsque tu as envie de venir. Ta recette me plait vraiment beaucoup !
Bizzz et à bientôt alors ?

je pensais justement tristement que tu avais fermé boutique ... mais non, renaissance digne du phénix. Coup de gueule approprié ( 52 400 réponses sur google pour "tarte aux pommes").
Mais tout de même, quel plaisir d'avoir son petit coin de gueuloir public (ah, si flaubert avait eu un blog...), quelle joie de se faire plaisir, de faire plaisir ... et pour ma part, grand plaisir aussi à passer 28 minutes à trouver le bon angle de vue, toute seule dans ma cuisine, quand personne ne m'attend pour passer à table, quand c'est pas grave que ça refroidisse, quand au détour d'un couloir de mon école on me dit "j'ai fait un tabac avec ta recette". Plaisir égocentrique de l'écriture vs contraintes non partagées. Merci de rester.

ben voilà, c'est tout comme il faut : du plaisir, du plaisir et du plaisir. ne pas se mettre la pression, faire ce que l'on aime, le faire quand on le peut et le tour est joué. et bonne faim d'année 2008 !

Mais non, elle nous a pas laissé tomber !!!!! Bon retour parmi nous, quel plaisir de te relire. Pour la peine tu vas quitter ma sélection de blogs culinaires pour mes blogs hilarants, parce-que ta feuille de chou le vaut bien !!!!!

Tu fais bien :) je regarde souvent ton blog, et je commencais a me faire a la bien triste idee que tu n'avais plus envie de poster tes billets rigolos comme tout -alors aujourd'hui je suis contente!! Ton blog est l'un des premiers que j'ai decouverts quand j'ai commence a m'y mettre moi aussi, et ca fait du bien de lire un blog aussi original que le tien, sans pretention ni esprit de competition... J'aime! Bonne continuation!

je savais que tu reviendrais. T'es pas le genre de Framboiz à te laisser emmerder par les p't'être ben qu'non. J'ai appris à prendre le bon, et dans ce bon, il y a eu mardi soir: Dorian, Lilo, Marion, Patrick cdm, Tit'...(et j'en passe!) tous dans une même pièce et une Turtle au milieu. Suis rentrée de Paris avec c't'impression que mon p'tit coeur avait pris un coup de réanimateur à 300 volts. Voilà, c'était juste pour te dire qu'il y a des gens, derrière les blogs, qui sont exactement comme on le sent. Lilo, elle a débarqué et je lui ai fait "tiens, viens vois le bouquin, il est super",(on était dans une librairie, je précise!) et la conversation a continué. Pas débuté, non, la rencontre avait eu lieu bien avant. Voilà, je sais pas pourquoi je te raconte tout ça, sûrement pour te dire que t'es du même côté pour moi, et c'est définitivement le bon!

HAAAAA ! J'avais manqué ce come back. L'était temps parce que, bon, c'est limite qu'on commençait à se faire grave chier dans cette blogosphère. C'est qu'elle me manquait ma petite feuille de chou !

Apparemment mon commentaire laissé sur ce billet la semaine dernière a été considéré comme spam!!! Bon, rebelotte!!! Je suis tellement contente que tu sois de retour!! Surtout ne t'occupe pas des dernières modes, des mauvaises langues, etc... Nous on t'aime comme tu es!!! Et on adore ta feuille de chou!