« La couronne aux canneberges, aux noix de pécan et sirop d'érable de la reine des lunatiques | Main | Tu le connais toi le petit dernier des éditions Tana? »

On ne résiste pas à l'appel du burger (mais attention Anaïk, ça va raquer vers l'Outre-Atlantique)

Incroyable 2 billets à moins de 5 mois d'écart, ça faisait un bail que c'était pas arrivé hein ! Pourtant il s'en est fallu de peu pour que je jette l'éponge le lendemain de mon dernier billet. A cause de quoi ? A cause des 17658 (et le chiffre est, pour une fois, véridique !!) commentaires spameux dont est infestée la feuille de chou. Entre ceux qui veulent que je me fasse rallonger la zigounette, ceux qui veulent que je prenne du Viagra (ou un générique), ceux qui veulent que je gagne 1 bonnet de sous-tif (pour ça je dirais pas non ceci-dit...), ceux qui veulent me montrer Britney Spears, Angelina Jolie ou Gwen Stefani à poil (évidemment pas le moindre commencement de début de Jake Gyllenhaal ou Guillaume Canet, sinon j'aurais rien contre), Solange (dont le père est mourant) qui veut me faire blanchir de l'argent ivoirien, Odette (dont la mère est mourante) qui veut me faire blanchir de l'argent camerounais... au secours !!!!!! Bref du coup en misérable hôte que je suis j'ai dû fermer les commentaires depuis 4 jours, désolée pour ceux et celles qui auraient voulu laissé un mot. Je vais tenter de les rouvrir aujourd'hui en priant les Dieux de la junk mail de m'oublier un peu.
Bon mais alors revenons-en un peu à nos moutons, par où commencer après tant d'absences... pfff ben comme tout lecteur attentif et/ou assidu l'aura compris, 2007 a été une année pas mal chargée. En quelques chiffres : 98 litres de chaudes larmes, 739 heures de sommeil ratées, 18 kilos envolés,1 castor canadien adopté, 112 miles courus (sur le tread mill ou sur les bords du lac), 193 heures entre le gymnase de U. of T. et la salle de mon club Extreme Fitness, 1 hanche tatouée (là c'est le moment où les parents-lecteurs se demandent si on est dans la vie fictive de la narratrice ou dans les réelles anecdotes de l'auteur, et bien sûr prient pour que ce soit la première hypothèse), 86 recettes testées, 8 complètement foirées, 75 pages (Times New Roman, taille 12) écrites et sur le point d'être publiées, 1 Pimpreton qui finit tout seul les jeux de la Game Cube, 1 Pimprenille qui parlotte avec autant d'aisance en anglais qu'en français, 643 745 bisous reçus (lardons et castor mélangés), au moins autant donnés (lardons et castor mélangés), et au bout du compte 1 Framboiz pas mal occupée mais pas mal comblée. Comme disait mon Bobby au sujet de son Marcel : “Comprend qui peut, ou comprend qui veut...”
En attendant plus de révélations, ma pierre à l'édifice du burger day d'Anaïk : le classic burger de la maison. Mais contrairement aux apparences ceci (ici) n'est pas sans rapport avec cela (là-bas plus haut)... ah ah... cabalistique? Meuh non ! Enfin plus pour longtemps.

Classic burger façon Framboiz

Pour 4 burgers

4 buns (chez moi des everything buns, avec tout plein de petits bouts d'oignons frits sur le dessus)
4 feuilles de laitue, lavées et séchées
1 tomate, coupée en tranches
1 oignon rouge, émincé
4 fines tranches de poitrine
400 g de viande boeuf, hachée
4 tranches de prosciutto, hachées
100 g de chèvre frais
100 g de fromage râpé (chez moi, du cheddar)
1 cuillère à café de pesto
sel, poivre, huile d'olive, vinaigre balsamique

Mélanger à la main le boeuf et le prosciutto, saler (pas trop) et poivrer (bien comme il faut). Diviser le hachis en 4 parts égales, et les façonner en galettes. Faire chauffer une poêle (ou encore mieux le barbecue) et faire cuire au goût de chacun. Pour moi 4 minutes de chaque côté. Couper le feu, déposer un peu de fromage râpé sur le “steak hâché”, couvrir le tout de papier alu et réserver.
Faire griller à la poêle les tranches de poitrine (bacon pour les intimes) jusqu'à ce qu'elles soient bien croustillantes. Réserver sur du papier absorbant.
Préchauffer le four à 380°F / 180°C
Faire suer les rondelles d'oignon rouge dans un peu d'huile d'olive jusqu'à ce qu'ils deviennent tendres (5-7 minutes). Ajouter un peu de vinaigre balsamique et laisser caraméliser 3-4 minutes.
A la fourchette, mélanger le chèvre et le pesto. Réserver.
Ouvrir les petits pains en 2, les disposer sur une grille, face ouverte vers le haut, et enfourner pendant 3 minutes.
Assembler les burgers : tranche de pain du fond / une feuille de laitue / une cuillère de chèvre au pesto / le “steak haché” et son fromage coulant / 2 rondelles de tomates / 1 tranche de bacon cassée en deux / 2 rondelles d'oignon caramélisé.
Bien sûr chacun pourra ajouter au goût des cornichons, du ketchup, de la moutarde... mais après il faut vraiment avoir des grandes mains. Si vous avez des bavettes à fruits de mer à la maison, c'est peut être le moment de les sortir si vous n'habitez pas rue Gama.

Comments

643 746 !... 643 746 bisous, j'entends. Ouais, je t'en envoie un de plus. Je sais, c'est gnangnan, mais je trouve l'idée de t'envoyer un bisou gratos comme ça très mignon.
Aller, soyons fou : 643 747 !

Pas si classic que ça, ce burger ! Merci de participer :)

PS : si j'ai bien compris, tu as reçu 643 745 bisous de Guillaume Canet nu ?! Comment t'as fait ?

Il faut non seulement des grandes mains mais aussi une énorme bouche :o)
Il est gigantesque ton hamburger, mais également très appétissant ...
miam-miam!!

Roooo je abve devant mon ecran la!! Il est sensas ton burger!! Enorme!!

Ah !! de retour !! je n'allais même plus vérifier alors que vous êtes dans ma blogothèque... recettes bien intéressantes, j'attends la suite.... à bientôt

Wow, eh beh ca... C'est vraiment l'un des plus beaux burgers maison que j'aie vu sur les blogs! ta photo est bien plus belle que la mienne -du coup je me dis qu'il va falloir que je la change..

Hi Raspberry !

Je t'ai taguée, je t'ai rajoutée dans un tag, si tu as le temps et si ça t'amuse, les détails sont sur mon blog aujourd'hui.
Ce n'est pas très important, mais ça permet parfois de rencontrer des blogueurs et blogueuses qu'on aurait peut-être jamais lus ou lues.

Byebisousssss

J'ai adoré !!
Vraiment super, je tombe sur ton blog et honnêtement j'adore ta façon de parler !!
Alala, moi j'ai du mal , mes recettes quand je les testes et que je les prends en photos ne ressemblent à rien, si c'est pas malheureux tout ça !
Bref, voilà, je venais un peu par hasard, je cherche moi meme à créer un blog et j'suis tombée sur le tien !
Parfaitement génial ! :)
Bonne st valentin si tu es en couple miss !
N'hésites pas à m'écrire

Ro la la !
Enooooooooorme !!!

Ca fait trés plaisir de te lire à nouveau. Merci pour tout.
643746 bisous..... ca laisse rêveuse...